Presse

ECHO du JAPON

"The Wee Hours". La chanteuse germano-luxembourgeoise Sascha Ley et le bassiste français Laurent Payfert ont sorti ce premier album en 2015 après trois ans de concerts. Ce ne s’agit pas du style simple où la basse accompagne la voix. Ley utilise des paroles, du scat, des langages instrumentaux et expérimentaux, ainsi qu'une approche théâtrale de son chant. La basse, experte à la percussion, joue du pizzicato sur une boucle de l'archet ... Un duo exceptionnel et sans précédent de ce pays. Également différent de par ex. Sheila Jordan et Arild Andersen, je ne voix pas de duo comparable à eux. Dans leur façon d'utiliser la voix comme un instrument et l'utilisation percutante de la basse ainsi que la superposition de boucles comme atout, le duo est unique dans la scène jazz luxembourgeoise.

Hiroki Sugita, Jazz Perspectives (JPN), août 2017

 

RETOUR du CREST JAZZ VOCAL Août

Sascha Ley est une artiste complète, actrice de théâtre, de cinéma, auteure de pièces (..) et aussi chanteuse. Elle est accompagnée par son fidèle contrebassiste Laurent Payfert. 

Le duo nous offre un set de jazz vocal, virtuose, ésotérique. Un duo bien rodé, il se connait par cœur. Sascha vocalise, chante, se sample, bruite. La contrebasse suit, accompagne, devance. Osmose.

Les univers sont variés, on passe par des compositions romantiques, des séquences "jazz expérimental", et même un blues de Led Zeppelin. Une maîtrise vocale de haut vol (..) Jazz-Rhône-Alpes 3/8/17 (FR)

  

ECHOS du UK

La chanteuse luxembourgeoise Sascha Ley et le bassiste français Laurent Payfert forment un duo remarquable dont la musique magnifiquement intégrée insuffle une nouvelle vie à des chansons familières et s'envole également dans de directions inédites et audacieuses, où les chants sans paroles de Sascha s'entrelacent avec le jeu librement mélodique de Laurent. Hypnotisant et fascinant.

Gateshead Festival Newcastle 2017

 

ON AIR

25.02.2017 à la Radio ARA

14h00 - 15h00

 

 

JAZZTHING

Sascha Ley est un multi talent: actrice, metteur en scène et évidemment chanteuse de jazz. En duo avec le contre-bassiste Laurent Payfert elle projette un jazz moderne sublime avec sa voix alto aux multiples facettes. 11/16 Martin Laurentius

 

 

 

 FESTIVAL JAZZ EN SOL MINEUR, Longwy (F)

Voir et entendre Sascha Ley et Laurent Payfert en concert, c’est quand même quelque chose. D’un côté : une femme, chanteuse, compositrice, actrice, en bref une artiste complète, qui prend et redonne au public un plaisir immense à explorer sa voix, dans déformer dans tous les sens. De l’autre : un homme et son double, une contrebasse qu’il connaît par cœur, lors des ovations c’est son instrument qu’il met en avant, l’abaissant en guise de salut au public. Samedi 20 août, ils sont à Longwy pour deux sets organisés par l’association VibraSon, à l’occasion d’une journée consacrée à la contrebasse toujours. Le soir, l’auditorium de la médiathèque est quasiment plein. Entre des compositions extraites de leur album « The Wee Hours », des reprises et des improvisations endiablées, on ressort de là avec du baume au cœur.

Au cours de la soirée, le binôme présente au public quelques compositions originales, résolument jazz comme « Pilgrim Of Happiness ». S’enchaînent des morceaux avant-gardistes où Sascha Ley explore toutes les facettes de sa voix. Chantonnant, criant, rigolant de vive voix, imitant un chat sur une autoroute lors d’une improvisation à vive allure, tout y passe. Mixant sa voix à une console, elle s’amuse par exemple lorsque Laurent Payfert prend le micro à déformer la voix de ce dernier, le public est hilare.

Les deux musiciens ont chacun son moment. Sascha Ley qui enchaîne d’abord des chants ancestraux aux sonorités africaines et asiatiques (elle a étudiée du chant à Mumbai, Inde) s’octroie une pause exploration. Avec son échantillonneur, elle élabore avec brio toute une section rythmique pour pouvoir chanter encore par-dessus, un moment simplement magique. La salle l’ovationne. Son partenaire conclut le concert par une composition personnelle, « Ballade Bleue ».  Durant le concert, plusieurs hommages sont donnés notamment au regretté David Bowie avec une belle reprise de « Ashes To Ashes »  et un refrain sifflé inattendu. Sifflement des musiciens et non pas du public qui n’a cesse d’applaudir.

A la fin du deuxième set, les spectateurs quittent l’auditorium, ravis.

Kévin Kroczek, LAND Kultur 26.08.16

Echos "The Wee Hours"

JAZZ PODIUM (D)

Si vous connaissez Sascha Ley, vous pouvez soupçonner à quoi vous attendre avec cet album. L'artiste vocale de Luxembourg, née à Sarrebruck, actrice et compositrice, est sans précédent en Europe, si l'on peut dire ainsi. Sonore, expressive, avec de superbes paroles à couper le souffle. Evidemment, elle utilise la voix, non seulement pour parler et chanter des textes, mais en les valorisant de façon émouvante. Dans tous les sens une chanteuse et musicienne exceptionnelle. Elle est accompagnée par le bassiste Laurent Payfert  qui, soliste magnifique, est connecté à tout le spectre de la musique acoustique. Chaque titre est doté de beaucoup d’histoires, d’art dramatique et d'art d'improvisation. Musique et théâtre - reliés d'une manière unique. 11/15 Hans - Jürgen von Osterhausen

 

JAZZFLITS (NL)

La chanteuse luxembourgeoise Sascha Ley a étudié entre autres à Amsterdam. Elle pratique ce qu'elle appelle ‘composition instantanée’. Vous pourriez la connaître de l'ensemble Kalima avec pianiste et saxophoniste (voir la critique de leur CD «Everything Within» dans Jazzflits 200). Sur  «The Wee Hours» elle forme un duo d'improvisation avec le contrebassiste Laurent Payfert. C’est un album avec beaucoup d'improvisation et uniquement quelques chansons. Pas de standards. Les chansons ‘normales’ («Pilgrim of Happiness», «Naam Cha Cha» et „Ballade Bleue“) mettent en évidence une vocaliste qui sait vraiment chanter. Bougeant hors des sentiers battus pareillement. Les autres morceaux semblent improvisés à l’instant. Comme dans « Aiutami », ou encore «The Wee Hours» et «What’s Up» elle joue avec les mots et la mélodie, avec les possibilités sonores de la bouche et la gorge. Sascha  est accompagnée par une contrebasse imaginative. Dans certains morceaux des boucles servent de base pour l'improvisation. Dans «India Callin» la tentative de capturer un contact avec l'Inde par une connexion défectueuse livre de nombreuses possibilités pour des variations de voix et de la basse, y compris rythmes et sons vocaux indiens. Les fans de Greetje Bijma trouveront certainement leur bonheur avec cet album. 08/15 Hessel Fluitman

 

MELODIVA (D)

Tuyau CD du mois de juin 2015! Un voyage passionnant à travers le jazz, la composition instantanée et l’improvisation. Etant seulement à deux, le duo parcourt les possibilités sonores de la voix et de la basse, souvent en onomatopées, avec peu, mais alors de puissantes paroles. Une sorte de théâtre musical est évoquée, qui fonctionne sans images, mais crée des atmosphères autant plus impressionnantes. 06/15 Mane Stelzer

 

LE JEUDI (L)

Sascha l’artploratrice-tout-terrain repart en voyage découverte et emmène la contrebasse de Laurent dans des bagages sonores. Voix royale ... . L’album jazz audacieux et aventureux ... la voix de Sascha et la contrebasse de Laurent dialoguent et se pénètrent jusqu’à lever tous les verrous et entrer dans le monde des sons – par des chemins rarement explorés. 06/15 Annie Gaspard

 

DELANO ( L )

Du jazz sophistiqué. Voix sublime et contrebasse cool. Leur mélange de jazz, chansons populaires, improvisation et composition minimaliste et instantanée assure une soirée fascinante. (…) émouvant et séduisant. 06/15 Duncan Roberts 

 

LUXEMBURGER WORT (L)

Densité atmosphérique et pièces audacieuses. Un défi au jazz.  Un chef-d'œuvre toxique, brisé et froissé. 06/15 Mike Dostert

  

RADIO ARA (L)

Un album plein de texture et couleurs! 06/15 Ron Tuffel

 

RADIO GUDD LAUN (L)

Un nouvel album splendide! Une voix splendide. 06/15 Esperienze sonore P. Travelli 

 

RADIO ARA (L)

Splendide travail !! 05/15 Voices by Passaparola

 

RADIO UNERHÖRT MARBURG (D)   

CD de la semaine! Une édition exceptionnelle. Musicalement aventureux. 05/15 Constantin Sieg

photo Lugdivine Unfer

 

Listen

  

 

 

 

 

YOUTUBE

 

SOUNDS 

  

ALBUM 

 

 

Next concerts

 

10.08.18 

Hütten Jazz

Völklingen (D) 

 

15.08.18 

Art In Beaufort 

Beaufort (L)